Pourquoi il ne faut pas dépasser la règle des 30% d’endettement ?

On entend souvent parler de la règle des 30% d’endettement à ne pas dépasser. En fait, elle ne repose sur aucune loi bien définie contrairement à la croyance populaire. Les établissements de crédit ne sont absolument pas tenus d’appliquer cette règle. En fait, le pourcentage peut varier en fonction des banques, des clients et du montant des revenus. Les règles d’octroi sur le crédit sont très variables en fonction des différents établissements. De plus, si vous demandez un prêt à votre banquier, compte tenu qu’il connait bien votre dossier, ces réactions seront différentes de celles d’un établissement de crédit.

A lire aussi : Quel taux pour un rachat de crédit à la consommation ?

Les habitudes de vie au niveau des dépenses agissent sur les capacités d’emprunt. La règle des 30% reste cependant une indication pour tous les emprunteurs, c’est elle qui l’assure d’avoir un reste à vivre suffisant afin de pouvoir en toute sérénité rembourser leurs crédits de consommation. Si la loi ne fixe pas d’obligation, dans les faits, elle constitue souvent le critère principal sur lequel se base l’obtention du prêt. Les charges fixes sont prises en compte puisqu’elles constituent une part du budget qui est incompressible. Par contre, les autres dépenses ne peuvent être comptabilisées. Pour ne prendre aucun risque, les établissements de prêt ont tendance à tenir compte de cette règle qui protège les emprunteurs.

Assumer les remboursements de vos mensualités

C’est grâce à ce taux que vous serez sûr de pouvoir continuer à vivre sans trop vous priver, et assumer les remboursements de vos mensualités sans rencontrer de difficultés majeures ou avoir des impayés. Il faut donc veiller à l’équilibre de votre budget. Vous connaissez vos dépenses fixes, loyers, électricité, téléphone, frais de garde des enfants, etc. Il suffit alors de savoir quel montant vous pouvez ajouter sans que votre budget en soit déséquilibré. Si vous arrivez avec une étude réalisée avec sérieux, votre dossier aura de toute façon plus de chance de passer.

A découvrir également : Bien comprendre le remboursement anticipé d’un prêt