Pourquoi utiliser une technique de nettoyage adaptée à un type de surface ?

On découvre de nombreux types de surfaces dont les caractéristiques varient les unes des autres. Leur nettoyage nécessite l’application d’une technique adéquate, cela afin d’éviter de dégrader la texture de la surface ou de lui faire perdre sa teinte et ses performances. Vous découvrirez dans cet article les techniques adaptées pour l’entretien de différentes surfaces.

Quelles sont les méthodes à appliquer pour l’entretien de différentes surfaces ?

Le nettoyage de toute surface nécessite l’utilisation d’un matériel de nettoyage adéquat, de produits adaptés et le choix de la méthode adaptée au type de surface. L’application de la bonne technique permet généralement d’éviter la dégradation rapide de la surface, mais aussi d’accroitre sa durée de vie. Les techniques varient en fonction des supports et les particularités de chaque espace.

Les techniciens de surface dans le 94 utilisent des techniques adaptées pour garantir la durabilité des matériaux, mais également des bureaux sains et sans risque, quels que soient les types de surface. Ils sont à votre disposition tous les jours pour vous aider maintenir l’hygiène et agencement de votre cadre de vie. Ils possèdent le savoir-faire idéal pour vous assurer des services de qualité qui répondent à vos exigences. Ils sont basés dans le 94, mais proposent leurs services dans la région francilienne.

Le 94 se trouve dans le nord de la France, dans la région Ile-de-France. Il est situé à la confluence du fleuve Seine et de la rivière Marne. Sa superficie est de 245 km2 et sa population de 1 300 000 habitants. Cette destination héberge le château de Vincennes, le musée Fragonard de l’école nationale vétérinaire d’Alford et le musée de la résistance nationale.

Quelles sont les techniques d’entretien de surface hors sol ?

La première technique est le nettoyage humide régulier. Cette méthode vise à éliminer les salissures et souillures. Les lavettes, seau, solutions désinfectantes et neutres sont les matériels à utiliser.

La seconde méthode est le nettoyage humide périodique. Le dépoussiérage humide permet d’enlever les souillures libres, les traces sur les vitres et les salissures sur l’encadrement. Le lessivage des peintures vise à faire un nettoyage avec des produits chimiques forts.

Les méthodes de dépoussiérage des sols

On peut réaliser cette opération avec un balai trapèze équipé de gaze pour rassembler la poussière et les déchets. Cette solution permet d’enlever 90% des déchets.

On peut aussi utiliser l’aspirateur lorsque le balai trapèze s’avère inefficace. Cette technique exige que la surface à traiter soit sèche et qu’elle ne contienne pas de gros déchets et des éléments adhérents.

Le lavage manuel des sols

Cette opération vise à enlever la plus grande partie des souillures visibles et à réduire le niveau de contamination du sol en fonction de l’endroit où se trouve l’espace à traiter. Elle nécessite un dépoussiérage préalable du sol. Diverses techniques peuvent être appliquées à ce niveau, notamment les méthodes Faubert, du balai applicateur ou réservoir, du lavage à plat et du lavage à plat rasant.

Le lavage mécanisé des sols

Cette opération peut être réalisée avec une monobrosse et une autolaveuse. Le premier équipement permet de faire un nettoyage approfondi via une importante action mécanique pour la suppression des salissures et du biofilm. Le second dispositif permet d’atteindre le même objectif que le précédent, mais on ne l’applique que sur des surfaces dégagées et peu encombrées.

Le traitement des sols thermoplastiques

On peut, à ce niveau, faire un décapage du sol au mouillé pour enlever toutes les saletés et les vieilles couches de protection du revêtement. On peut également fait un décapage à sec. Le but de cette méthode est de supprimer à moitié ou entièrement les couches de protection dégradées et les salissures incrustées en vue d’améliorer la brillance du revêtement.