Les avantages et inconvénients du logiciel de gestion locative

La gestion locative est une partie immersive de l’investissement locatif. Le bailleur peut choisir de confier à une entreprise professionnelle ou de s’en charger lui-même. Dans ce cas, il peut se tourner vers un logiciel de gestion locative pour gérer ses investissements. Est-ce que ça marche? et en bénéficier financièrement ? Voici dans cet article nos recherches sur les avantages et limites du logiciel et de l’ application de gestion de location.

Les avantages d’un logiciel de gestion locative

Les offres sont nombreuses, déclinées en logiciels de gestion locative téléchargeables ou utilisables en ligne. Certains proposent des applications de gestion de location sur tablettes ou smartphones téléchargeables sur le Play Store ou l’App Store. Ils tirent parti des atouts du numérique pour faciliter la gestion locative :

Cela peut vous intéresser : Amnesty International accuse le gouvernement de démanteler les pratiques environnementales

-Créez et envoyez automatiquement des documents (contrats de location, quittances de loyer, etc.).

-Mettez en place des rappels automatiques (impayés, révisions de loyers, renouvellements de baux, etc.).

A lire aussi : Pokémon, Seinfeld, vous et plus encore — info

-Créez facilement un inventaire avec des outils spécifiques.

-Enregistrer les paiements de la CAF.

-Gérer et suivre les travaux et les interventions immobilières.

-Gérer les réservations de location à court terme.

-Comptabilité sans connaissances préalables.

-Évaluer les candidats lors de la recherche de locataires.

-Obtenez de l’aide pour déclarer vos impôts.

Un logiciel de gestion locative vous permet de gagner beaucoup de temps en ciblant les actions urgentes, mais surtout, il vous facilite la gestion de vos investissements immobiliers. Certains outils proposent des interfaces conviviales et intuitives, même pour les utilisateurs peu familiarisés avec les écrans. Nous restons à l’écart des fichiers Excel simples ou des cahiers noircis numériquement ! Les applications de gestion locative ont également l’avantage de vous accompagner dans vos déplacements, comme lors d’un rendez-vous à l’adresse d’un bien. Outre les rendements locatifs, ce type de solution présage des difficultés du bailleur (loyer impayé, manque de documents administratifs…). Rendez-vous ici pour en savoir sur nos logiciel annonces locatifs.

Limites et inconvénients du logiciel de gestion locative

Si un logiciel de gestion locative peut être un assistant précieux et efficace, il ne peut pas remplacer les gestionnaires. Autrement dit, si vous choisissez la gestion directe des baux, aucun intermédiaire n’est requis. L’outil ne vous remplace pas pour diffuser des avis de location, effectuer des visites de propriétés, planifier des rendez-vous pour les listes de luminaires entrants et sortants, assister à des réunions d’actionnaires de copropriété ou vous déplacer pour des réclamations majeures nécessitant des travaux. La gestion locative reste une activité chronophage avec disponibilité et proximité en jeu !

De plus, toutes les demandes de gestion des baux ne sont pas complètes. Tout le monde ne prend pas en charge la fixation des prix de location, l’aide à la sélection des locataires ou les modules dédiés à l’inventaire. Tous n’incluent pas la gestion des impayés ou la normalisation des charges. Il est donc parfois nécessaire de juxtaposer plusieurs solutions pour bénéficier d’une assistance complète à la gestion locative. Pas optimal. Tous ne sont pas mis à jour en temps réel, ce qui peut ne pas suivre les derniers développements réglementaires.

Quant à l’argument du rendement locatif, il convient de le tempérer. Bien entendu, un logiciel de gestion locative peut se passer des services d’un gestionnaire de biens en échange du temps nécessaire pour gérer individuellement vos investissements immobiliers. Mais ce type de solution est rarement gratuit : la plupart des applications proposent des abonnements mensuels ou annuels, qui restent payants.

Laisser un commentaire