Centres d’appels : Madagascar, une île aux trésors

Bon nombre d’entrepreneurs sollicitent aujourd’hui les services des centres d’appels à Madagascar. En effet, une main–d’œuvre jeune et bilingue, doublée d’un climat des affaires favorable, a fait de la grande île une destination phare du service externalisé.De ce fait, la grande île s’est forgé une certaine notoriété dans l’océan indien.

Une relation client humanisée est toujours plus rentable

La nouvelle tactique est de miser sur l’humain pour une relation client stable. Humaniser la relation client consiste à se rapprocher davantage de sa clientèle. En effet, un client ne percevra pas seulement une marque ou un produit, mais aussi une organisation humaine à l’image du centre d’appels de Madagascar. Il s’agit tout simplement d’optimiser une excellente relation avec les clients afin de les fidéliser un peu plus après chaque communication. L’Intelligence artificielle a sans doute ses avantages, mais elle ne peut pas reproduire naturellement une conversation humaine spontanée, du moins pas encore. Dans les centres d’appels à Madagascar, à la différence d’un simple robot dans un standard téléphonique, le téléagent est formé pour faire preuve d’attitude humaine. Il doit rester amical car un automate ne donnera jamais l’impression au client qu’il reçoit un traitement personnalisé, or, c’est la base même d’un centre d’appels.

En parallèle : Le massage en entreprise et son déroulement

Comment créer son centre d’appel à Madagascar ?

Tout repose sur une collaboration de confiance entre natifs et étrangers. Il s’agit de faire appel à un prestataire professionnel local qui s’occupera de tout. Pour le placement ducentre d’appels à Madagascar,ce dernier peut s’occuper de paperasses administratives, juridiques, financières,ainsi que des équipements de bureau nécessaires. Faire appel à un prestataire épargnera à l’entrepreneur des frais de déplacement et du temps, beaucoup de temps !

Les démarches à suivre

Il s’agit de définir en priorité le siège social et le statut de la société, puis d’enregistrer et de légaliser ces statuts. Ensuite, vient la déclaration officielle de l’ouverture de l’entreprise auprès du Bureau des Sociétés, ainsi qu’une publication formelle dans la presse nationale. Les procédures d’enregistrement et de déclaration fiscale accomplies, il faudra s’occuper des taxes.  S’ensuit le processus d’enregistrement de la société pour l’obtention du Numéro d’Identification Fiscale. Une fois la société créée, le premier responsable de la société recevra une carte professionnelle du Bureau des Contributions directes, et la société devra se doter d’un compte bancaire.

A voir aussi : Posséder une société offshore aux Seychelles : Pour quelles raisons ?

Les documents nécessaires

Pour créer un centre d’appels à Madagascar, le premier document à fournir est le statut de l’entreprise donneur d’ordre. Le créateur de la société, qui est le centre d’appel, devra fournir à la juridiction compétente une copie de chacune des pages de ce document. Si le prestataire qui conçoit la société est un ressortissant étranger, des copies de son passeport  et de son certificat de résidence sont exigées. Un permis de séjour est également recommandé.

Fiscalité

Il existe deux catégories de taxes imposées à Madagascar : les impôts locaux, et les impôts d’Etat. La loi fiscale du pays concerne toutes les entreprises siégées sur le sol malgache, aussi bien locales qu’étrangères.  Il y a la taxe sur la Valeur Ajoutée, ou TVA, qui représente 20 % du prix d’achat, puis l’Impôt sur le Revenu, dit RI de 21 %,et l’Impôt sur les Revenus Salariaux,  ou  IRSA. Toutefois, la loi de Finances 2019 impose aux entreprises prestataires un impôt synthétique représentant 5 % du chiffre d’affaires annuel. Sont concernés par ce dernier les centres d’appels à Madagascar.

Où placer un centre d’appel à Madagascar ?

Tenant compte des infrastructures immobilières et technologiques, la capitale Antananarivo est parfaitement disposée pour héberger un centre d’appels à Madagascar. D’ailleurs, 99% de la main d’œuvre qualifiée pour ce type de société réside dans la ville des milles et de ses alentours.